La différence entre l’UI et l’UX

05 juin 2019

UI et UX sont deux  accronymes qui signifient :

  • UI, User Interface en anglais, l’interface utilisateur en français
  • UX, User eXperience en anglais, l’expĂ©rience utilisateur en français

Deux termes diffĂ©rents dont on imagine la diffĂ©rence rien qu’en lisant les mots. Une interface est diffĂ©rente d’une expĂ©rience. Mais lorsqu’on parle de digitale, l’interface est le point de contact de l’utilisateur et de ce fait l’expĂ©rience dĂ©pend de l’interface. La frontiĂšre s’amenuise.

De la vue


Le Larousse donne plusieurs dĂ©finitions d’une interface selon le contexte. Je retiens la suivante :

Limite commune Ă  deux systĂšmes, permettant des Ă©changes entre ceux-ci.

Dans le cas d’une application, l’interface est donc ce qui fait le lien entre l’utilisateur et l’action attendue. De quoi s’agit-il ? C’est le  clavier, la souris, et ce que vous voyez sur l’écran de votre ordinateur, smartphone ou tablette.

Une interface agrĂ©able c’est une belle interface (toujours subjectif, attention), pratique et facile Ă  comprendre pour faire le lien entre l’utilisateur et le logiciel, avec une logique d’affichage, un style propre.

L’interface joue donc sur le sens de la vue, avec un peu de toucher pour le clavier et la souris.

Ca, c’est l’UI.


 aux 5 sens

Concernant l’expĂ©rience, il ne s’agit pas ici de tester quoi que ce soit, mais de vivre, de ressentir quelque chose.

Pour une application l’UX c’est ce que l’utilisateur va ressentir en l’utilisant, en faisant telle action.

Un exemple simple : un jeu.L’interface c’est le style graphique, les interactions avec le jeu.
L’expĂ©rience, c’est ce que l’utilisateur va ressentir pendant des mises en situation : lorsqu’il a gagnĂ© ou perdu, lorsqu’il fait Ă©voluer son personnage, lorsqu’il est acceptĂ© dans un groupe de joueurs, lorsqu’il dĂ©couvre un nouveau monde, etc.

L’UX va faire appel Ă  l’émotionnel, jouer sur nos 5 sens : la vue, l’ouĂŻe, l’odorat, le goĂ»t et le toucher.

Avec un Ă©cran pour interface, il semble difficile de faire fonctionner nos diffĂ©rents sens. Mais notre outil qu’est le cerveau n’a pas les limites techniques d’un ordinateur, qui aujourd’hui va surtout se limiter Ă  faire fonctionner notre vue et notre ouĂŻe. Il possĂšde un pouvoir de suggestion.

La suggestion c’est faire dire Ă  notre cerveau que c’est telle odeur, tel goĂ»t, alors que nos sens ne sont pas stimulĂ©s. Jouer sur des habitudes pour lui faire imaginer, lui rappeler des souvenirs, ou biaiser l’interprĂ©tation que notre cerveau va faire d’une situation (pour la vue, pensez aux illusions d’optiques).

C’est ce qui se passe lorsque vous lisez un roman. Je vais tenter d’en faire l’illustration.

C’est le matin, il fait encore nuit. Vous ĂȘtes bien calĂ© sous la couette. Les yeux encore fermĂ©s, quelques bruits montent depuis la cuisine. Vous ouvrez lentement les yeux, puis alertĂ© par une lĂ©gĂšre odeur de pain grillĂ©, vous vous dĂ©cidez Ă  vous lever. Dans l’escalier menant jusqu’à votre petit dĂ©jeuner, vous imaginez dĂ©jĂ  votre tartine de pain grillĂ©e et nappĂ©e de beurre doux et de confiture de fraise, avant de la tremper dans ce dĂ©licieux cafĂ© tout juste coulĂ© de la cafetiĂšre hĂ©ritĂ©e de votre grand-mĂšre.

Je ne suis pas un grand littĂ©raire,  j’espĂšre avoir rĂ©ussi mon effet. Que ressentez-vous Ă  la lecture de ces quelques mots ? Cela vous rappelle-t-il des souvenirs ?

Pour ma part c’est une madeleine de Proust. Je sens cette odeur qui me rappelle mon enfance, je goĂ»te ces tartines.

Ce ne sont pas que des mots que mes yeux voient, c’est une expĂ©rience qui rappelle Ă  mon cerveau ce que mon sens du goĂ»t et mon odorat ressentaient. Ces souvenirs ravivent mes sens en me faisant revivre mon expĂ©rience.

La métaphore du cookie

Si je n’ai pas Ă©tĂ© assez clair dans mes explications, voici l’explication en images.

Ceci est l’UI :

Et ça, c’est l’UX :